ATTENTION : Délai expiré pour le dépôt de propositions de communication.


Appel à communication
(et instructions pour présenter une proposition de communication)

Document disponible en version téléchargeable : version «.doc» ; version «.pdf»

English version available : click here

Submissào de Comunicaçòes (versào portuguesa brasileira) :
cliquem aqui

Chiami a comunicazione (verion italiano) : clicchi qui



Le XLVe Colloque de l’Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF) – «Territoires et action publique territoriale : nouvelles ressources pour le développement régional» – est organisé par le CRDT – Centre de recherche sur le développement territorial - en partenariat avec l’Association canadienne des sciences régionales (ACSR), le GRIDEQ (Groupe interdisciplinaire en développement régional, de l’Est du Québec de l’UQAR), le GRIR (Groupe de recherche et d’intervention régionale de l’UQAC), VRM (Villes, Régions, Monde; le réseau interuniversitaire en études urbaines et régionales), le CRISES (Centre de recherche sur les innovations sociales) et le ministère des Affaires municipales et des Régions du Québec.


ARGUMENTAIRE

Anticipée à travers un ensemble de travaux pionniers rattachés aux sciences régionales, la perspective territoriale tend aujourd’hui à s’imposer comme une hypothèse centrale concernant tant les tendances les plus lourdes déterminant les transformations des sociétés globales que les modèles de compréhension des facteurs et des processus qui les soutiennent. De moins en moins indifférente aux spécificités des territoires et des ressources ou actifs qui les caractérisent, l’économie globale y puiserait au contraire certaines conditions essentielles de son renouvellement. L’acte de nommer les territoires, faisant autant appel à leurs caractéristiques biophysiques qu’aux projets des acteurs qui les habitent, contribue à leur conférer une identité qui leur est propre. Les territoires deviennent alors de nouvelles ressources pour le développement régional qui ne peut faire l’économie d’une action publique territoriale appropriée.

En effet, qu’il s’agisse d’envisager la mise en œuvre de politiques publiques mettant l’accent sur l’innovation, la compétitivité et l’attractivité des territoires, que l’on discute de dispositifs productifs ou décisionnels plus efficaces, ou encore que l’on fasse état de préoccupations environnementales, d’équité sociale, de salubrité ou de sécurité, le caractère territorialisé de ces processus ne peut plus demeurer ignoré.

Un développement aux assises territoriales mieux affirmées ne concerne pas seulement les régions métropolitaines ou « gagnantes » mais fonde également les stratégies de développement des régions considérées périphériques, en retard ou fragiles, certaines ayant déjà fait l’objet de tentatives de revitalisation infructueuses ou décevantes. Pour ces dernières en particulier, le développement territorial peut-il constituer une avenue permettant aux populations d’améliorer sensiblement et durablement leurs conditions de vie et de bien-être?

Alors que la perspective territoriale réintroduit la place et le rôle des acteurs locaux dans le développement, force est de constater que le dernier quart de siècle a vu la montée en puissance de la mondialisation et surtout de la métropolisation. La pertinence d’approches territoriales ou ascendantes qui ont souvent été expérimentées dans les régions périphériques, est alors interrogée.

Après avoir beaucoup bénéficié de nombreux apports scientifiques puisés à divers courants et disciplines, les sciences régionales, tant en Amérique du Nord qu’en Europe, se sont  fortement remises en cause en s’interrogeant sur leur pertinence. Tant au niveau des théories, des politiques et des pratiques, on se demandera si le développement territorial est susceptible d’apporter de nouvelles réponses aux questions alors soulevées. Tel qu’il semble émerger comme nouvelle approche scientifique, celui-ci permet-il de mieux comprendre les problèmes de développement des collectivités et surtout d’indiquer des manières de les résoudre?
À l’occasion du colloque qui se tiendra à Rimouski (Québec, Canada Atlantique), les organisateurs convient les participants à réfléchir ensemble aux apports et à la portée des travaux pionniers ou contemporains ayant contribué à définir la perspective territoriale ou à comprendre les dynamiques de développement territorial et régional.

Située dans l’Est du Québec, au cœur d’une très vaste région, qui au cours des années soixante a fait l’objet d’une expérience pilote d’aménagement très discutée, la ville de Rimouski connaît aujourd’hui un essor sans précédent lié en particulier au domaine des sciences et technologies marines. Toujours considéré comme un grand laboratoire d’expérimentation sociale et culturelle, l’Est du Québec demeure aussi le lieu d’efforts soutenus de mise en valeur et de gestion intégrée des ressources destinées à contrer divers phénomènes de dévitalisation qui affectent particulièrement certaines collectivités rurales.


THÉMATIQUES SPÉCIFIQUES ET RÉCURRENTES

Les thématiques suivantes sont particulièrement soumises à l’attention des chercheurs et des praticiens :

Thématiques spécifiques

  1. La perspective territoriale dans les travaux pionniers rattachés aux sciences régionales et leur influence sur ceux des générations nouvelles
  2. Le spatial et le territorial chez F. Perroux, J. Friedmann, Philippe Aydalot
  3. Les contributions d’Esdras Minville et de Fernand Dumont aux études régionales
  4. Les tendances spatiales de l’économie globale et leurs relations aux territoires
  5. Les politiques publiques ou stratégies de développement et de gouvernance misant sur l’attractivité ou la compétitivité des territoires, la culture, la coopération, l’entrepreneuriat
  6. L’action publique locale et régionale, sa caractérisation et son évaluation
  7. Le rôle des territoires et des régions dans l’économie de la connaissance et de l’innovation
  8. Les facteurs de différenciation territoriale, la caractérisation et la modélisation des territoires (« urbains, ruraux, insulaires, maritimes, de montagne et autres »)
  9. Les firmes et les acteurs comme unités motrices du changement socio-économico-spatial
  10. Les recompositions territoriales et les systèmes productifs locaux et régionaux
  11. Les ressources, patrimoines ou actifs naturels, culturels, institutionnels et leurs rapports aux territoires et à l’environnement
  12. Les ressources naturelles (énergétiques, minières, forestières, agricoles et autres) : malédiction ou atout stratégique à l’heure du développement soutenable ?
  13. Les rapports urbains-ruraux : conflits d’usage et cohabitation des activités
  14. Le polycentrisme et le développement régional
  15. La multifonctionnalité et son application aux territoires
  16. Les méthodologies d’examen, d’évaluation d’impacts ou de bilans territoriaux et de la qualité appliquées aux territoires
Thématiques récurrentes

Toutes les propositions entrant dans le champ des Sciences Régionales sont également les bienvenues, en particulier) :

  • Q.1 Méthodes et modélisation
  • Q.2 Concurrence spatiale
  • Q.3 Politiques régionales, évaluation
  • Q.4 Métropolisation
  • Q.5 Économie urbaine
  • Q.6 Espaces ruraux et périphériques
  • Q.7 Évolution du marché du travail
  • Q.8 Phénomènes migratoires
  • Q.9 Transport et communication
  • Q.10 Environnement
  • Q.11 Innovation et nouvelles technologies
  • Q.12 Tendances démographiques
  • Q.13 Localisation des activités
  • Q.14 Économie publique, fiscalité locale et territoires

PROPOSITIONS D'ATELIER THÉMATIQUE

Nous vous encourageons à proposer et à organiser des ateliers thématiques ou des sessions spéciales (cf. au document Appel à communication).
Nous vous prions de faire connaître vos projets à Bruno JEAN, avant le 15 décembre 2007, par courriel à l’adresse : bruno_jean@uqar.ca


PROPOSITIONS DE COMMUNICATION

Envoi

La date limite de réception des propositions est fixée au : 25 mars 2008. Les propositions de communication doivent être envoyées par courriel à l’adresse : crdt@uqar.ca

Contacts : Luc Gobeil ou Stève Dionne (CRDT).

Format attendu

Les propositions de communication (3 pages, incluant la bibliographie) devront comprendre les éléments suivants :

  • Le titre de la communication
  • Un résumé de la communication
  • Les coordonnées précises du ou des auteurs
  • L’objectif de la communication
  • La référence à la thématique d’atelier ou de session visée
  • L’originalité du sujet
  • La méthode
  • Les résultats attendus
  • Une bibliographie (15 références principales au maximum)
Toute proposition ne respectant pas ces critères ne sera pas soumise pour évaluation.

Date de réponse

L'avis du comité scientifique sera communiqué aux auteurs des propositions au plus tard le 1er mai 2008.


COMMUNICATIONS ACCEPTÉES

Envoi


Après acceptation par le comité scientifique, le texte complet des communications devra parvenir aux organisateurs du colloque au plus tard le 15 juillet 2008. Les textes des communications doivent être envoyés par courriel à l’adresse : crdt@uqar.ca

Contacts : Luc Gobeil ou Stève Dionne (CRDT).

Seules les documentations reçues à cette date figureront sur le CD-Rom du colloque qui sera diffusé et remis à chaque participant.

Format attendu


Les textes des communications acceptées devront répondre aux critères suivants :

  • 15 pages au maximum (y compris les figures, tableaux et la bibliographie)
  • Police de caractère : Times New Roman
  • Taille de caractère : 12
  • Interligne : simple
  • Une seule ligne entre chaque paragraphe
Les textes des communications doivent être envoyés en format standard MS Word (extension .doc) de manière à ce que les organisateurs du colloque puissent procéder à leur uniformisation (mise en page) avant d’en sauvegarder les versions finales verrouillées en format .pdf

Publication

La publication d'une sélection des communications présentées est prévue après le colloque. La publication ne sera envisagée, après sélection, que pour les communications dont le résumé et le texte auront été envoyés dans les délais et formats mentionnés plus haut, et qui auront fait l'objet d'une présentation effective par le(s) auteur(s).

Langue

Les textes écrits en anglais sont admis, leur présentation devra se faire en français (à l’exception d’ateliers prévus spécifiquement au programme dans une autre langue).


QUESTIONS PRATIQUES ET LOGISTIQUES

Rappel des dates importantes

Date limite pour proposer un atelier thématique : 15 décembre 2007
Date limité pour proposer une communication : 25 mars 2008
Date limite pour signifier l’acceptation des communications : 1er mai 2008
Date limite pour recevoir le texte des communications : 15 juillet 2008

Site Internet du colloque

Pour plus d’information (inscription, programme, transport et hébergement, etc.), consulter le site du colloque : http://asrdlf2008.uqar.ca

Sites Internet des colloques antérieurs 

Consulter le site de l’ASRSDLF :  http://asrdlf.u-bordeaux4.fr/ 

Dates et lieu

Lundi, mardi et mercredi, les 25, 26 et 27 août 2008.
Université du Québec à Rimouski (UQAR)
300, allée des Ursulines, Rimouski, Québec, Canada

Prendre note que la séance d’ouverture du lundi matin aura lieu à la Salle de spectacle de Rimouski (salle Desjardins-Telus), située rue Saint-Germain, au centre-ville (entre la cathédrale et le musée régional).

Contacts et renseignements
 
Bruno Jean
directeur scientifique du CRDT

Stève Dionne - Luc Gobeil
Agents de recherche du CRDT

Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT)
UQAC-UQAR-UQAT-UQO
Université du Québec à Rimouski
300, allée des Ursulines
Rimouski, Québec, Canada
G5L 3A1
courriel : crdt@uqar.ca
téléphone : 418-723-1986, poste 1300 ou 1998
télécopieur : 418-724-1847